Problems of Oriental Philosophy
INTERNATIONAL ACADEMIC SCIENTIFIC JOURNAL
SEYYID HAYHA BAKUVI

Quelques renseignements et réflexions sur la Conférence scientifique internationale dédiée à la mémoire de Seyid Yahya Bakuvi en commémoration de 550ème anniversaire de sa mort, organisée par la Ministère de la Culture et du Tourisme de la République d'Azerbaïdjan et l'Institut de Philosophie, Sociologie et de Droit de l'Académie Nationale des Sciences d'Azerbaïdjan, prévue les 2-3 juillet 2013.

 

Zumrud Gulizada

 

Docteur en Philosophie et Sciences Sociales, chef du Département de l'histoire de la philosophie et des pensées sociales à l'Institut de Philosophie, Sociologie et de Droit de l'Académie Nationale des Sciences d'Azerbaïdjan, Rédacteur en chef du magazine "Problèmes de la philosophie orientale"

 

         Les conférences scientifiques internationales rassemblant des chercheurs de différents pays et des régions autour des questions spécifiques, certainement jouent un rôle important dans le développement de la science. Une conférence peut être plus instructive si les organisateurs de la conférence fournissent aux participants tous les détails nécessaires, le plan et le concept de la conférence portant sur son objectif et ses résultats attendus à l'avance.

         À la lumière de ce qui précède, nous voulons aborder un certain nombre de questions liées aux objectifs de la Conférence dédiée à la mémoire du penseur et  savant azerbaïdjanais du XV siècle, Seyid Yahya Bakuvi, l'un des fondateurs de la théorie et de la pratique du mouvement philosophique et religieux "Khalwatiyyah" qui a englobé les pays musulmans de la région et les pays de culture occidentale plus tard. Paraît-il que ces problèmes peuvent être mentionnés et évalués dans des rapports et pendant les débats de la conférence et peuvent éventuellement stimuler le développement ultérieur de l'étude scientifique de l'histoire culturelle.

         Étant donné que la mise au point des activités de Seyid Yahya Bakuvi, comme il a été  généralement admis, est la construction de la théorie Khalwatiyyah qui avait un grand nombre de partisans même à l'époque du penseur et qui tenait en compte la zone géographique du mouvement et son importance dans la vie spirituelle des siècles suivants et le manque d'études sur lui dans la littérature scientifique, nous voulons profiter de cette occasion et de poser aux participants de la conférence des questions sur la vie et les œuvres de Seyid Yahya Bakuvi et sur l'enseignement de Khalwatiyyah, en mettant l'accent sur ​​la réflexion et des recherches plus poussées, sur ​​le site du magazine «Problèmes de la philosophie orientale".

 

Nous conseillons:

1. Raffiner l'information scientifique sur la vie et les œuvres de Seyid Yahya Bakuvi, en particulier son patrimoine écrit, manuscrits et imprimés. Préparer la publication de la bibliographie des ouvrages du penseur, les études sur lui et son courant philosophique en langues orientales et occidentales.

2. A ce stade de la connaissance du courant, donner une définition scientifique des points de vue théorique et pratique, tel que défini qualitativement différente de l'autre phénomène original placé dans les enseignements soufis.

3. Aborder les différentes théories, les diversités internes et les contradictions, en particulier en ce qui concerne à la théorie de Wahdat al-wujûd qui est largement été  représentée dans les traités théoriques et philosophiques, et en poésie philosophique azerbaïdjanais (Baba Kuhi Bakuvi, Ain al-Kuzata Miyanedji, Mahmoud Shabustari, Fadlallah Naimi, Imadaddin Nasimi etc. Voir: "Histoire de la philosophie azerbaïdjanaise" Bakou, 2002, 2006) ainsi que le patrimoine d'Ibn al-'Arabi (« Fusus al-Hikam ").

4. Révéler la diversité et la spécificité de l'étude de l'ordre de Khalwatiyyah dans l'approche rationnelle et l'irrationnelle dans le processus d'apprentissage ainsi que sa relation à la science profane dans le système éducatif, en particulier en se référant à l'expérience de l'éducation dans la Madrassa de Bakuvi.

5. Souligner l'ambiguïté de la relation de Khalwatiyyah, selon le lieu, le temps et les circonstances, avec les diverses destinations au sein de l'Islam et de même sa relation avec les  autres religions et d'ethnies.

6. Faire attention à la définition de la structure sociale du courant basée sur les différentes idées sur la justice sociale, la vie mondaine, l'éducation laïque, le respect pour les femmes, etc. Cela peut être une opportunité pour l'évaluation scientifique et objective du courant   à la lumière des principes et des idéaux de l'humanisme et de la démocratie à l'échelle mondiale de promouvoir le consensus, en fonction de la confrontation Est-Ouest.

7. Présenter les informations sur les relations des adeptes de ce courant avec les orthodoxes et le gouvernements de leur pays de résidence.

8. La conférence sera l'occasion de présenter plus clairement la relation de flux avec les tendances émergentes basées sur le gulshaniya, rovshaniya, demirtashiya et d'autres, avec leur originalité qui est nécessaire en termes de reconstruction de l'histoire de la culture spirituelle de la région de l'islam.

9. La conférence peut être représenté comme un objet de discussion des questions sur les origines psychologiques de la viabilité de la théorie et de la pratique de Khalwatiyyah, au lieu des facteurs psychologiques dans la propagation de courant dans l'Ouest, ainsi que la possibilité de son implication et son rôle dans le processus de la mondialisation culturelle du monde moderne, y compris les crises spirituelles. 

10. La Conférence peut créer une opportunité de discuter du développement futur de ce courant.

 

         Le traitement de ces questions présentées pendant l'intervention à la Conférence et même en avenir, comme objets de réflexion et de recherche, peut jouer un rôle positif dans la sensibilisation du public sur ce phénomène moderne du développement social et culturel et contribuer à l'étude et l'évaluation du courant, optimiser son affirmation de soi, ainsi que la connaissance de soi et l'auto-affirmation spirituelle de ses représentants modernes. Une approche intégrée pour l'étude du courant pourrait stimuler davantage l'union ou la distinction de ses branches.

         Trouver les réponses à ces questions pourrait servir de justificatif de la convocation à la Conférence.

         Dans l'édition de vision globale des problèmes de la conférence, quoique c'est un peu tard (la Direction de l' Institut a annoncé la tenue de la conférence à la fin du mois de mai), nous espérons à la compréhension des chercheurs qui peuvent être intéressés par nos pensées et nos suggestions.

         De notre part, nous sommes prêts à publier l'approche des chercheurs aux questions posées ainsi que leurs visions des problèmes du développement socio-culturel, en particulier l'histoire philosophique des peuples du monde de civilisation islamique dans le contexte de l'histoire de la culture et l'éducation spirituelle.

         Les questions soulevées peuvent et doivent être complétées par de nouveaux dans la recherche de la Vérité.

         Nous vous informons que les réponses aux questions posées, dans une certaine mesure se reflètent dans les recherches des scientifiques azerbaïdjanais consacrées au patrimoine de Seyid Yahya Bakuvi et d'autres représentants du courant Khalwatiyyah. Les informations sur le penseur et le courant dans les recherches des scientifiques azerbaïdjanais, en particulier l'étude monographique de J. HAJIYEV sur  l'héritage de Youssef Mouskouri, le Cheikh de Khalwatiyyah, publiée à Stockholm en 2006 en quatre langues - azerbaïdjanais, turc, russe et anglais, peuvent attirer l'attention des participants.

         La thèse de doctorat sur l'ordre de Khalwatiyyah est effectué par Mme Nasrin ALASGAROVA, chercheuse azerbaïdjanaise sur le courant de  Gulshaniyya. Parmi les derniers œuvres publiés en Azerbaïdjan sur la recherche fondamentale on peut citer le livre de Mme Azada MUSABEYLI, "Cheikh Ibrahim Gulshani Bardai et divani-turc" (Bakou, 2012) et  les livres du savanat turc Mr. Mehmet RIHTIM, "Seyid Yahya ash-Shirvani al-Bakuvi" et "Shafa al-Asrar" (Bakou, 2010).   

         L'intérêt qui se porte du point de vue de l'étude philosophique de l'ordre de  Khalwatiyyah peut fournir une analyse comparative des traités sur Bakuvi et Mouskouri publié par M. RIHTIM et J. HAJIYEV.  

         Les lecteurs du magazine "Problèmes de la philosophie orientale" et les Internautes peuvent trouver les informations nécessaires sur l'héritage de Seyid Yahya Bakuvi et sur le courant Khalwatiyyah dans les sites www.orientalphilosophy.org et  www.forum.orientalphilosophy.org.

         Nous serons honorés de publier vos points de vue sur les questions ci-dessus ainsi que les questions que vous aimerez proposer dans le cadre de l'étude du patrimoine de Seyid Yahya et du  courant Khalwatiyyah, sur les sites mentionnés et dans notre magazine "Problèmes de la philosophie orientale".

         Nous sommes également intéressés par votre opinion sur les questions soulevées dans le forum en ligne dédié à l'étude de l'histoire de la philosophie des peuples du monde islamique dans le contexte de l'histoire de la philosophie mondaine ( www.forum.orientalphilosophy.org).   

Author : Admin | Date: 7-06-2013, 11:01 | Views: 0